Science économique
Propositions premières

Chapitre 8 - La répartition

8.9. Appelons « relation RPP’ » le fait que toute rentabilité est égale à une productivité multipliée par une profitabilité.

1. Généralisons la formule de Brown.

Avec R pour rentabilité ; P pour productivité ; P’ pour profitabilité ;
G
, de gain, pour un montant exprimé en quantité de monnaie d’un revenu ou d’une marge ;
S pour un montant exprimé en quantité de monnaie du stock ayant permis d’obtenir G ;
F pour un montant exprimé en quantité de monnaie de vente, qui est un revenu de la propriété quand S est un placement effectué par un épargnant :

R = G / S
P = F / S
P’= G / F

2. G / S = (F / S) x (G / F).

Toute rentabilité R est égale à une productivité P multipliée par une profitabilité P’.
Cet énoncé définit la « relation RPP’ ».

3. La relation RPP’ est active à l’échelle de la micronomie, celle des produits vendus par les entreprises.

À cette échelle, les rentabilités R, les productivités P et les profitabilités P’ sont directes, c’est-à-dire avant toute répartition de coûts communs et, pour les rentabilités R et les productivités P, l’actif à prendre en considération est lui aussi direct (les concepts de marge directe et d’actif direct sont définis plus avant, au chapitre 11).

4. La relation RPP’ est active à l’échelle de la mésonomie, celle de l’entreprise juridiquement constituée.

À cette échelle, les rentabilités R sont celles du capital et de l’ensemble des actifs de l’entreprise. Les productivités P sont les rapports entre les ventes à valeur-prix (chiffre d’affaires) ou à valeur-coût (prix de revient) et le capital ou les actifs (numérateur identique dans les deux cas). Les profitabilités P’ sont celles de ces mêmes ventes.

5. La relation RPP’ est active à l’échelle de la macronomie, celle du revenu global et de sa répartition.

Avec :

RG revenu global ;
RP revenu total des placements ;
RT revenu total du travail = RG – RP ;
SDP stock des placements ;
RDP rentabilité des placements = RP / SDP ;
PDP productivité des placements = RG / SDP ;
P’RG profitabilité du revenu global = RP / RG ;

à l’échelle de la macronomie nationale et régionale (supranationale, infranationale) la déclinaison de la relation RPP’ est :

RDP = PDP x P’RG
RP / SDP = (RG / SDP) x (RP / RG)

6. Les relations RPP’ sont myriades.

C’est en milliards, voire en milliards de milliards, que se compteraient, s’il était possible de les dénombrer, les relations RPP’ actives ou potentiellement actives dans l’économie d’un pays. Cela fait penser aux synapses d’un immense système nerveux stimulant et régulant les alvéoles d’un gigantesque poumon. Aucun dirigisme, même équipé de toute la batterie d’ordinateurs et de bases de données que l’on voudra, ne peut être aussi régulateur et stimulateur dès lors que des soins assez diligents sont apportés au bornage de la liberté d’offrir par la liberté de choisir