Science économique
Propositions premières

Chapitre 8 - La répartition

8.3. Deux refus d’évolution sur longue période gouvernent la répartition du revenu global.

1. Le corps social refuse que les taux de rapport des placements s’élèvent de génération en génération.

Si cela se produisait, le fait que le revenu global (RG) soit la somme du revenu total des placements (RP) et du revenu total du travail (RT) ferait que la part relative de RT dans RG diminuerait. Or les périodes de quelques trimestres (ou années) au cours desquelles cette baisse est entamée débouchent de façon inévitable sur des réactions qui stoppent la hausse de la part relative de RP dans RG..

2. Le corps social refuse que si le revenu global (RG) augmente, le revenu moyen du travail n’augmente pas lui aussi.

Le sens commun sait, par le raisonnement et l’expérience, que c’est toujours du travail nouveau qui rentabilise les placements dans des activités marchandes.

3. La théorie de la répartition du revenu global (RG), contribue à la réalisation de ces deux refus en en faisant des pivots normatifs.

Pivot 1 : RP doit être tenu pour potentiellement suffisant.
Pivot 2 : RT et le salaire moyen doivent être tenus pour irrémédiablement insuffisants.