Science économique
Propositions premières

Chapitre 8 - La répartition

8.12. La tendance de longue période de la productivité des placements est à la hausse.

Productivité des placements : PDP

1. Les innovations techniques qui ont pour effet d’élever des rendements sont une cause de la hausse de la PDP.

C’est si connu et avéré qu’il n’est pas la peine d’y insister ici. Parmi les techniques qui élèvent des rendements se trouvent celles de commercialisation et d’administration, au côté de celles de fabrication.

2. Les améliorations de qualité contribuent à la hausse de la PDP.

La concurrence entre les offreurs à titre marchand porte sur les rapports entre qualité et prix. Les améliorations de qualité, plus que proportionnelles aux différentiels de prix des offres comparées, élèvent la PDP.

3. Les rendements décroissants ne freinent pas ipso facto la hausse de la productivité des placements.

Les rendements décroissants augmentent des investissements et des coûts. Par le truchement de diversifications de productions et de débouchés, mais souvent moyennant des destructions d’emploi, des améliorations de qualité contribuent à la hausse de la PDP.

4. La concurrence ne fait pas que stimuler la hausse de rendements.

Elle stimule tout autant les diversifications et les ouvertures de débouchés. À leur moyen de nouvelles contributions au ralentissement ou à l’accélération de la hausse générale de productivité sont fournies.

5. Le désir d’augmentation du pouvoir d’achat des salaires contribue à la hausse de la PDP.

La causalité dont l’équation RT = RG – [RDP x (RG / PDP)] rend compte est connue des populations qui ont vécu, et continuent à vivre, le dépassement par les bas salaires de leurs niveaux si misérables que la durée de vie s’en trouve très atteinte. Par cette expérience, ces populations sont disposées aux myriades d’initiatives entrepreneuriales qui contribuent à la hausse de la PDP.

6. La hausse de la PDP est pérenne sur très longue période.

Les causes multiples de hausse de la PDP font que, dans les pays où le revenu par tête est le plus élevé, l'installation d'une tendance durable à la stabilité ou à la baisse de la PDP est peu probable.

7. D’un pays à l’autre, des pourcentages de hausse de la PDP peuvent aller temporairement plus que du simple au double.

En économie ouverte, on ne peut pas s’attendre à ce que la PDP d’un pays où le revenu par tête est actuellement nettement plus élevé que dans un autre puisse ordinairement s’élever autant que dans cet autre pays en phase de décollage.

8. Le libre-échange en commerce international établit et entretient la tendance à l’égalisation vers le haut des PDP nationales.

Cette tendance n’implique pas l’uniformisation de toutes les mœurs. Au contraire, trop d’uniformisation réduit la qualité et la variété de ce que le génie humain produit.