Science économique
Propositions premières

Chapitre 12 - La monnaie

Au fronton de la théorisation exposée du chapitre 1 au chapitre 11 s’inscrit en toute logique « L’économie de plein échange ». Reste, par ce dernier chapitre, à démonter la très irréaliste hypothèse de la perfection monétaire.

Le lecteur voudra bien noter que les monnaies considérées dans le présent chapitre sont toutes celles, mais rien que celles, qui ont un cours légal.

Même en temps d’égarements croissants des gestions monétaires, deux évidences perdurent, quand bien même leur négligence serait devenue universelle :

1) Une monnaie à cours légal sans assise juridique et politique ne se peut pas.

2) Les échanges et les transferts économiques, dont les placements d’épargne parmi ces échanges et dont les impôts parmi ces transferts, qui n’auraient plus pour instruments des monnaies à cours légal, deviendraient tellement moins commodes à pratiquer que, tôt ou tard, ces instruments seraient rétablis.