Science économique
Propositions premières

Chapitre 2 - La marchandise

2.4. Une marchandise comprend toujours la fourniture d'un service et parfois d'un bien.

Le service toujours fourni est celui de la mise en vente.

1. Les biens possèdent des caractéristiques dont les services sont dépourvus.

Ils sont stockables et transmissibles. C’est pourquoi « la richesse » est spontanément associée à la possession de biens. Mais, en règle générale,  ce qui rend vraiment riche le propriétaire d’un bien immobilier hors du commun n’est pas cette seule propriété ; c’est tout autant le nombre et la variété des personnes employées, d’une façon ou d’une autre, à servir ce propriétaire et sa famille ainsi qu’à travailler à l’entretien et à l’embellissement de la propriété.

2. Dans les propos économiques, l’expression « biens et services » est souvent utilisée.

L’expression « services et biens » rend mieux compte d’une réalité économique de base. Comme précédemment remarqué, la marchandise primaire est un pur service.

3. Matières premières et denrées, produits semi-finis et finis : en viendra-t-on à ce que ce ne soit plus ces objets d’échange économique que le mot « marchandise » évoque d’abord ?

Tout ce que les entreprises vendent n’est, en dernier ressort, produit qu’au moyen de deux services : le service du travail et le service du placement d’épargne.

4. Le travail et le capital, donc ?

Le travail et l’épargne placée. Nous constaterons plus avant qu’en économie politique objective mieux vaut ne désigner par le substantif « capital » que l’un des placements de l’épargne.