Paris, le 8 octobre 2014

« Quand, il y a cinq ans, tu  me demandas si tu pouvais mettre sur le web l’ « Atelier Paul Fabra »,  je te répondis : « oui, mais  à une condition : que je n’y  participe en aucune façon,  pas même sur le mode mineur d’une supervision pour la forme ». Cette règle ne fut jamais enfreinte. L’internaute intéressé y verra plus clair si nous lui  disons  comment est  né cet Atelier et pourquoi  il se réfère à mon nom. Cela nous ramène à une période déjà lointaine où toi, Dominique avait placé sous l’égide d’un imaginaire Atelier, dont j’étais de facto le fondateur, tes propres travaux de recherche et d’analyse économiques auxquels tu n’as cessé de consacrer, — avec succès comme je suis heureux de l’écrire —,  une  réflexion aiguë  et beaucoup d’efforts. Le point de départ avait été la lecture du livre que j’avais publié en 1974 sous le titre : L’Anticapitalisme, Essai de réhabilitation de l’Economie politique.

« Aucun désaccord sur le fond ne motive, donc,  la demande que je t’adresse  aujourd’hui de mettre fin au site Atelier Paul Fabra. Je la fais pour une raison qui se suffit à elle-même : éviter la confusion, si facilement amplifiée et caricaturée par le web.  Avec le temps, la  vision commune de l’économie politique  s’est, me semble-t-il perpétuée entre nous, voire encore un peu plus rapprochée. Tant mieux, pour l’avenir.  Mais, pourquoi ne pas le dire aussi, je me suis reconnu de moins en moins dans le ton des propos tenus par l’Atelier et même, souvent, je n’ai pas compris leur nécessité ». 

Paul

Paul Fabra
L'anticapitalisme, Essai de réhabilitation de l'économie politique
Compte-rendu de lecture de Raymond Barre
Interview par L'Express de Paul Fabra
Crise de la science économique, Michel Rocard et Jacques Gallus
Léon Walras lu par Paul Valéry